Destructions, pleurs et  désespoir. 
            Ne les oublions pas !
01 (127).JPG
083F7F91768C4541A4549C9C8DDD0D28.gif

Monseigneur Sauveur CONTENT, Vicaire général de Jacmel, nous écrit le 23 avril 2021…

          Le peuple haïtien est kidnappé par plus d’une centaine de gangs armés dont la grande majorité des membres sont des jeunes de moins de trente-cinq ans. Ils sont très violents, agressifs et ne font exception de personne. Ils enlèvent même des ménages, des petits marchands de bonbons, de pistache, des enfants et des personnes très âgées. Ils réclament des sommes exorbitantes pour relâcher les gens.

         Le pays est en décrépitude. Beaucoup de gens ont déjà émigré vers les Antilles, les Amériques et particulièrement la République dominicaine. D’où une fuite de cerveaux sans précédent. Le pays est alors appauvri dans tous les sens. Pourtant, c’est un pays riche en culture, en valeur et en ressources.

         Haïti ne peut sortir de cette crise interminable sans une nouvelle évangélisation de l’homme haïtien, sans la formation intégrale et intégrée de tous les enfants et des jeunes qui sont l’avenir, la semence de la nouvelle société haïtienne tant espérée.

         Voilà pourquoi, je viens encourager tous ceux qui entendent parler d’Haïti ou ceux qui fréquentent ce site, à offrir, si peu soit-elle, leur contribution financière pour la promotion de l’éducation en Haïti.